Editeurs / Labels

Auteurs / Interprètes

Déjà vus

Novèlas causidas - L. Pirandello, trad. M. Pedussaud Agrandir

Novèlas causidas - L. Pirandello, trad. M. Pedussaud

978-2-9576489-9-3

Neuf

E... rau edicions

Écrivain de théâtre universellement connu il reçut le Prix Nobel de littérature en 1934 – Luigi Pirandello reste à découvrir pour l'essentiel de son oeuvre : le récit bref.  
Pour adolescents et adultes, voici 13 nouvelles extraites de ses Novelle per un anno (Nouvelles pour l'année), en occitan (languedocien).

Plus de détails

Disponible

15,17 €

Détails

Edition E... rau edicions
Date de publication : 2023
Langue : en occitan
Format (h x l) : 21 x 15 cm
Nombre de pages : 200
Reliure : broché, couverture souple

En savoir plus

Novèlas causidas

Luigi Pirandello (1867-1936)
traduction occitane de Miquel Pedussaud

Surtout connu par son théâtre (Six personnages en quête d'auteur), le grand auteur italien fut aussi nouvelliste. Son livre Novelle pour un anno (Nouvelles pour une année) tient une place centrale dans son œuvre.  
De forme courte et de langage simple, mais dans une écriture d’une grande finesse, ses nouvelles sont incisives et souvent cruelles pour les opinions préconçues, les préjugés réducteurs, les vues de l'esprit étroites et les raccourcis de pensée. Elles disent la réalité de la société de son époque : une société en butte à de grandes difficultés mais l'écrivain y introduit souvent une pointe d'humour. On y trouve aussi une part indirectement autobiographique car il fut confronté à la maladie mentale de sa femme et à la faillite de l'entreprise familiale. Certains portraits, pétris d'humanité, touchent à l'universalité

Extrait :   
"Secoué par sa femme d’une rageuse traction du bras, cette nuit-là encore, le pauvre Monsieur Anselmo fut arraché à son sommeil.
– Tu ris !
Hébété, le nez encombré de sommeil et le souffle légèrement sifflant d’avoir été réveillé en sursaut, il déglutit, gratta sa poitrine hirsute et dit, la mine sombre :
– Bon Dieu… Encore cette nuit ?
– Toutes les nuits ! Toutes les nuits ! mugit sa femme, blême de dépit.
Monsieur Anselmo se souleva sur un coude tout en continuant à s'étriller de l'autre main. Il demanda, un peu énervé :  
– Tu en es sûre ? Je fais peut-être une sorte de musique avec les lèvres, à cause de la douleur d'estomac, et il te semble que je ris.  
– Non, tu ris, tu ris, tu ris, affirma-t-elle trois fois. Tu veux entendre comment ? Comme ça.  
Et elle imita l'éclat long, gargouillant, que l'homme faisait dans son sommeil toutes les nuits." (Tu ris, p. 9)
     (pour lire le texte occitan, passez sur notre page occitane)

Un bouquet de contes choisis pour avoir une idée de cette voix fascinante.

En occitan languedocien, avec très court lexique occitan-français.

Éditions E...rau edicions.

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...