Editeurs / Labels

Auteurs / Interprètes

Déjà vus

Liturgia pagana (bil) -Pèire Bec Agrandir

Liturgia pagana (bil) - Pèire Bec

978-2-905213-37-2

Neuf

Jorn

Romaniste, médiéviste, militant et chercheur, Pierre Bec a défendu et illustré la culture d'oc tout au long de sa vie. Il a laissé aussi une belle création littéraire : huit recueils de poèmes, un récit autobiographique, des recueils de nouvelles.
Liturgia pagana
est son dernier recueil : une soixantaine de poèmes de formes et de thèmes variés, dont la fuite du temps...
Bilingue.

Plus de détails

Disponible

17,06 €

Détails

Edition Jorn
Date de publication : 2010
Langue : bilingue français et occitan
Format (h x l) : 22 x 14 cm
Nombre de pages : 182
Reliure : broché, couverture souple

En savoir plus

Liturgia pagana / Liturgie païenne

Pèire Bec (1921-2014)

Vous trouverez trois parties dans ce recueil :
les Dotze sonets tà l'annada / Douze sonnets pour l'année, traitent le thème des "saisons de l'an", si répandu dans la poésie, notamment occitane, depuis Claude Peyrot (18e s.) jusqu'à Max-Philippe Delavouët (20e s.). La forme codifiée du sonnet y permet l'expression d'un lyrisme personnel fait de souvenirs et de nostalgie, sentiment dominant de cette liturgie païenne.
Les Faulas e cançons agradoças / Fables et chansons aigre-douces se moulent sur des formes simples, comme le conte, la fatrasie ou la comptine, sur un ton de gouaille et de tendresse, grinçant et mélodieux à la fois, comme une chanson de rue.
Enfin la troisième partie, la plus importante, Litanias deu silenci / Litanies du silence, propose des poèmes de forme plus libre, d'inspiration spontanée, mais toujours placés sous le signe de la liturgie profane. Le poème est comme une prière sans autre Dieu que le temps, sans autre mystique que le souvenir, sans autre ferveur qu'une nostalgie par moments déchirante.

Extrait :
"Tu riais de l’agneau mystique
mais tu avais soif de pureté 
et le premier rayon lavait 
amie, tes humbles pieds de nuit.

"Mais pourquoi dans le ciel blanchâtre
ton souvenir
là-bas
ô Dieu
comme une hostie
de feu ?

"Ah ! si c’était ça l’éternité !" (Liturgie, p. 66)

     Pour lire le poème en version originale, passez sur notre page occitane)

Bilingue : poèmes en occitan gascon avec traduction française de l'auteur en regard.

Éditions Jorn.

30 autres produits dans la même catégorie :