Editeurs / Labels

Auteurs / Interpètes

Déjà vus

Nouveauté Les Enfarinés de Cassaniouze - Edouard Bouyé Agrandir

Les Enfarinés de Cassaniouze - Edouard Bouyé

D03004

Neuf

La vie singulière et solitaire de ces "gardiens du temple" surnommés les "Enfarinés".
En français.
LIVRE D'OCCASION, introuvable
(épuisé) : éditions du Veinazès, 2011.

Plus de détails

Disponible

8,06 €

Détails

Edition Editions du Veinazès
Date de publication : 2011
Format (h x l) : 21 x 15 cm
Langue : en français
Nombre de pages : 60
Reliure : broché, couverture souple

En savoir plus

Les Enfarinés de Cassaniouze (1801-1911)

Une étrange histoire de fidélité

Edouard Bouyé

Pour normaliser les relations entre le pape et l’Église de France après la Révolution française, le Concordat de 1801 fut négocié entre le Vatican et Bonaparte. Mais des évêques anticonstitutionnels, dont celui de Rodez, en refusèrent les dispositions et entrèrent en dissidence. Telle est l’origine de "la Petite Église", qui compta jusqu’au 20e siècle quelques milliers de fidèles en France.
On nommait ces dissidents "Les Enfarinés" parce que, comme sous l’Ancien Régime, les hommes se poudraient les cheveux avec de la farine, faute de poudre de riz, pour assister aux offices religieux. Après le décès des derniers prêtres schismatiques, ils firent perdurer La Petite Église en organisant de pieuses réunions qui servaient de messe. C’est le sujet du roman de Jean Boudou, Lo libre de Catòia.
Édouard Bouyé, directeur des Archives départementales du Cantal, raconte ici l’histoire vraie de ces dissidents du Cantal qui vivaient à Cassaniouze, à la limite du Rouergue.

LIVRE D'OCCASION, introuvable (épuisé) : Editions du Veinazès, 2e édition revue et augmentée, 2011. Broché, format 15 x 21 cm, 60 pages, illustrations en noir et blanc (photographies anciennes, facsimilés de documents, carte).
Excellent état, comme neuf.

27 autres produits dans la même catégorie :