EDITORS / LABELS

Autors / Interprètes

Avètz ja vist

La Pierre de hasard (bil) - J.-C. Forêt Mai grand

La Pierre de hasard (bil) - J.-C. Forêt

978-2-85910--560-0

Nòu

La seconde édition de ce roman situé en Ardèche : trois destins, trois époques et trois récits différents se croisent et se font écho.
Un roman qui a reçu le Prix Paul Froment (1990).

Edition bilingue.

Detalhs

Disponible

14,22 €

Detalhs

Edicion IEO edicions -Parlarem en Vivarés
Data de publicacion : 2015
Colleccion A tots
Lenga : bilingüe occitan e francés
Format (a x l) : 18 x 13,5 cm
Nombre de paginas : 306
Religadura : brocat, cobèrta sopla

Ne saber mai

La Pierre de hasard - La Pèira d'azard

Jean-Claude Forêt

En Ardèche, un homme s’entête à déchiffrer une ardoise gravée de caractères étrusques qu'il a trouvée par hasard. Au moyen âge, au fond de son abbaye, ailleurs en Vivarais, un moine s’efforce de traduire en vers un manuscrit latin pour en conjurer le message diabolique. En Ardèche encore, sur le point de quitter celui qu’elle aime, une jeune femme tente de s’expliquer les raisons de son départ.

Un roman où trois lieux, trois époques, trois parlers se font écho pour une quête d’identité.

Extrait (début de La Pierre étrusque) :
"L'ardoise est devant moi sur la table, avec la feuille blanche, dans la lueur de la petite lampe éclairant comme un chaleil. Eclat de lave bleu-gris, elle m'inondera bientôt de connaissance. Voilà un an que j'attends la Révélation, un an jour pour jour que je l'ai découverte parmi toutes les pierres du globe. En attendant de la faire parler une bonne fois pour toutes, je laisse refluer les souvenirs de cette année. Dans le tourbillon du passé, il me revient d'abord à l'esprit l'après-midi où je l'ai trouvée.
"C'était un jour gris de novembre, plein de brouillard et de tristesse, comme je les aime. Ce jour-là Cynthie m'a quitté. Elle est partie pendant que j'allais cherchant quelque chose dans la montagne, je ne savais pas encore quoi. Depuis longtemps j'errais par pentes et traverses de la prime aube à la nuit noire, en quête d'un indice, le nom d'un suc ou d'une source oubliée, vieille ferraille rouillée dont nous avons perdu jusqu'au souvenir de son usage, bout de bois sculpté ou vestige sans forme, chimère, la clé qui puisse tout ouvrir. Pendant que je pourchassais les nuages, Cynthie rêvait chez nous de son côté. Le feu de l'âtre devait mettre des reflets dans ses yeux verts de sauvagine.
"Jamais je n'ai su ce qui se passait dans sa tête."
(pour lire le même texte en occitan, passez sur notre page occitane)

Bilingue : en occitan (languedocien et nord occitan), suivi en deuxième partie de la traduction française.

Une coéditon IEO edicions - Parlarem en Vivarés.

30 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...